biscotti 2 tapis rouge

Il ne reste plus que quelques jours avant Noël. Le temps est donc venu de préparer des biscottis, ce classique si délicieux avec le café… le matin, le midi, le soir et même durant la nuit!

Cette année, je partage avec vous ma recette de biscottis aux amandes et aux agrumes. Elle est composée d’ingrédients inspirés du temps des fêtes et, surtout, de la saison des clémentines!

J’ai fait plusieurs recherches sur l’origine des biscottis (je suis allée à la bibliothèque pour trouver de l’information pertinente puisque Wikipédia propose une version moins intéressante). Voici mon résumé :

Bien que dans les temps modernes les biscottis soient associés à la région de la Toscane, en Italie, les origines de ce biscuit populaire remontent à l’époque romaine. Le biscotto est un mot dérivé de « bis », qui signifie deux fois, et de « coctum », qui signifie cuit au four, lequel est devenu « cotto », qui signifie cuit. Les biscottis romains étaient davantage des aliments de commodité pour les voyageurs plutôt que des gâteries pour les repas tranquilles. Sans levain, en forme de doigts ou de plaquettes, ils étaient cuits une première fois, puis tranchés et cuits une seconde fois afin d’être complètement secs, ce qui les rendaient durables pendant les longs voyages. Les biscottis étaient donc un aliment de base du régime alimentaire des légions romaines.

Après la chute de l’Empire romain en 476, le pays a été mainte fois mis à sac par les Wisigoths, les Vandales et d’autres. Les gens ont fait de leur mieux pour survivre, et il n’y avait donc pas d’évolution au point de vue culinaire. Cependant, la cuisine a fleuri pendant la Renaissance. Le biscotto est réapparu en Toscane, au crédit d’un boulanger toscan qui en a servi avec le vin local doux (Vin Santo, un vin de dessert italien). Sa texture à la fois croquante et sèche était considérée comme idéale pour s’imprégner de vin. Et c’était combien plus savoureux que de tremper un simple beignet dans le café. Des siècles plus tard, nombreux sont ceux qui conviennent que de plonger un biscotto dans du Vin Santo ou du café est parfait pour bien terminer un repas ou pour prendre une petite pause-café.

Les biscottis sont délicieux et très simples à préparer. Après plusieurs changements, voici donc ma recette finale :

Trucs avant de commencer

  • Je me procure mes zestes de citron et d’orange au magasin en vrac du marché Atwater. Vous les trouverez aussi dans plusieurs autres marchés en vrac.
  • Il faut parfois ajouter un peu de farine à la pâte collante pour pouvoir créer un rectangle sans que celle-ci colle au comptoir. Je recouvre toute la surface de la pâte une ou deux fois et je m’assure toujours que le dessous ne colle pas au comptoir.
  • Trempez les extrémités de quelques biscottis dans du chocolat noir ou blanc fondu. Laissez-les figer à l’air ambiant. C’est décadent!

 

Biscottis aux amandes et aux agrumes

Ingrédients :

1000 ml (4 tasses) de farine tout usage

3 ml (½ c. à thé) de poudre à pâte

3 ml (½ c. à thé) de crème de tartre

3 œufs

250 ml (1 tasse) de sucre

1 ml (¼ c. à thé) de sel

65 ml (¼ tasse) de beurre salé

15 ml (1 c. à soupe) de zeste de citron (environ 1 citron et demi)

15 ml (1 c. à soupe) de zeste de clémentine (environ 2 clémentines)

45 ml (3 c. à soupe) de jus de citron frais

100 ml (1/2 tasse) de jus de clémentine frais (environ 2 1/2  clémentines)

15 ml (1 c. à soupe) de Cointreau (facultatif)

1 ml (1/2 c. à thé) d’extrait de vanille ou 1 gousse de vanille

1 ml (1/2 c. à thé) d’essence d’amande

300 grammes d’amandes entières grillées

250 ml (1 tasse) d’écorces d’orange et de citron confites (mélange égal ou un peu plus d’orange que de citron)

85 ml (1/3 tasse) de sucre à glacer

 

Préparation :

Préchauffez le four à 325 °F (four à convection) ou à 350 °F (four conventionnel).

Tapissez deux plaques à biscuits de papier parchemin.

Dans un bol, mélangez la farine, le sel, la poudre à pâte et la crème de tartre.

Dans un grand bol, faites mousser les œufs, le beurre et le sucre à l’aide d’un mélangeur ou d’un batteur électrique réglé à vitesse élevée jusqu’à ce que le mélange soit légèrement pâle, soit pendant environ 2 à 3 minutes.

Ajoutez ensuite les zestes, le jus, le Cointreau, l’essence d’amande et la vanille au mélange.

Incorporez graduellement les ingrédients secs, puis ajoutez délicatement à la cuillère de bois, les écorces confites et les amandes.

La pâte sera collante. Sur une surface farinée, formez un rectangle de 8 po x 11 po.

Dans le sens de la longueur, découpez quatre languettes de 2 po de largeur.

Enrobez ces languettes de sucre à glacer, puis déposez deux languettes par plaque à biscuits.

Placez une plaque au milieu du four, faites-la cuire pendant 20 minutes, retirez-la du four, puis remplacez-la par la deuxième plaque.

Laissez refroidir la plaque sortie du four pendant 15 minutes, puis tranchez une vingtaine de morceaux diagonalement sur chaque languette à l’aide d’un couteau à pain (n’utilisez pas autre chose qu’un couteau dentelé).

Enfournez ensuite les petits morceaux tranchés pendant 12 à 15 minutes, jusqu’à ce qu’ils soient légèrement dorés et que le centre semble sec.

Retirez la deuxième plaque du four, puis répétez les étapes effectuées avec la première plaque.

Laissez finalement tous les morceaux refroidir sur une grille.

Pour conserver les biscottis, placez-les dans un contenant hermétique. Ils se conserveront pendant quelques semaines.

Leave a Reply